Le succès créatif selon Simon Sinek

Simon SInek - Management culturel

Réussir un projet dépend d’une seule question : « pourquoi ? »

Combien d’articles web prétendent vous livrer les méthodes pour accroître votre productivité, votre créativité, et votre réussite ? Bien peu d’entre eux sont convaincants, et dans beaucoup de cas, ces recettes pas à pas pour la réussite sont irréalistes.

Suivre une série d’instructions étape par étape ne vous mènera pas à réussir dans votre entreprise créative (sauf si votre entreprise créative du jour est de monter un meuble Ikea). Cependant, certains conseils sur le processus créatif et la réflexion stratégique peuvent s’avérer utiles pour les artistes, managers d’art, et les travailleurs du secteur culturel et créatif ; le Golden Circle de Simon Sinek est l’un d’entre eux.

« Comment expliquer pourquoi les autres sont capables de réussir des choses qui semblent défier toutes nos attentes ? »; « Comment se fait-il que Apple ait plus de succès que d’autres compagnies d’ordinateurs sachant que rien ne distingue leur structure de celle de leurs compétiteurs ?» Simon Sinek répond à des questions que nombre d’entre nous se posent.

Il explique que les leaders et les organisations qui réussissent suivent un processus de pensée qui fonctionne en opposition au modèle « conventionnel » de pensée. Il prend l’exemple d’Apple qui innove toujours plus, de Martin Luther King qui a mené le Civil Rights Movement , ou encore des frères Wright qui ont réalisé le premier vol motorisé controlé d’un avion. Comment font-ils ?

Selon Sinek, la clef est dans leur processus de pensée. Plutôt que de commencer par penser à ce qu’ils font (« what »), pour ensuite savoir comment le faire (« how »), et pour finalement justifier pourquoi ils le font (« why ») , il semblerait que ces leaders et ces organisations renversent cette hiérarchie chronologique — ou plus spécifiquement — pensent spontanément dans le sens inverse.

« People don’t buy what you do, they buy why you do it !» : « Les gens n’achètent pas ce que vous faites, ils achètent pourquoi vous le faites » martèle Sinek. « Le but n’est pas de faire du business avec tous ceux qui ont besoin de ce que vous avez à vendre. Le but est de faire du business avec les gens qui croient en ce que vous croyez» continue t-il. Son argument est simple et pertinent pour tous ceux qui travaillent dans le secteur de la création : c’est l’émotion qui nous pousse à suivre et à nous fier à un leader, un produit, un message.

Qu’il s’agisse d’un business plan pour votre micro-entreprise de bijoux, du développement de la mission de votre association, ou tout simplement d’un challenge personnel, le Golden Circle peut vous être d’une aide précieuse pour «mieux» penser, agir et communiquer.

Commencez par vous demander «why ?» (pourquoi?) vous faites les choses peut parfois vous mener à changer complètement le « what » (ce que vous faites). On a trop tendance à se focaliser sur le « what » : quelle est notre action, quel est le projet, quel est le produit ; et par conséquent, on ferme la porte aux possibilités de changement, d’amélioration et d’innovation. Pire encore, on crée des associations, des projets artistiques, des entreprises entières sans « why ? » : sans émotion ni conviction.

Faites l’exercice et n’hésitez pas à partager vos projets.

 

Lectures utiles

Simon Sinek, Commencer par Pourquoi, ed. Performance (sortie le 12 Novembre).

Simon Sinek, Leaders Eat Last, Portfolio, 2014.

Le Blog de Simon Sinek

 


Artizest – Le blog de management culturel